IRAN AIR abattu par des missiles

 

 

 

Un A300 de la compagnie IranAir

Airbus iranien, mourir par erreur

Le vol 655 d'Iran Air était un vol commercial assurant la liaison entre Téhéran, la capitale de l'Iran et Dubaï aux Émirats Arabes Unis via Bandar Abbas. L'Airbus de la compagnie aérienne Iran Air est abattu le 3 juillet 1988 au-dessus du Golfe Persique par un tir de missiles provenant du croiseur américain USS Vincennes. La catastrophe, qui fit 290 victimes civiles, dont 66 enfants, serait due à une « méprise ».

Les Etats-Unis ne se sont pas excusés et le  président George Bush (père) a déclaré qu'il ne s'excuserait jamais.

 

Nous sommes en 1988 et depuis 8 ans déjà, une situation très instable règne dans le golfe Persique suite à la guerre Iran-Irak. La liberté de navigation est mise en cause pour les navires dans le détroit d'Ormuz, en particulier les pétroliers. L'USS Vincennes, un croiseur moderne de l'US Navy équipé du système de défense Aegis, le plus performant de l'époque, est en mission de police dans la zone. Son équipage est constitué de nombreux novices et le harcèlement de plusieurs vedettes iraniennes augmente le stress des marins.

 

Le croiseur USS Vincennes

L'A 300 décolle avec 30mn de retard mais les radaristes du Vincennes le confondent avec un F14 dont les Iraniens disposent en petit nombre. Pour lever le doute, les marins américains appellent l'Airbus civil sur leurs fréquences radio militaires que l'avion est incapable de capter et omettent de tenter un contact sur les fréquences civiles. La confusion puis des erreurs d'interprétation de la trajectoire par les opérateurs radaristes et surtout la tension motivée par la peur d'une attaque vont amener le Commandant de l'USS Vincennes à tirer deux missiles vers l'Airbus.

 
  Mayday

Vol IranAir 655

Erreur sur la cible

 

La salle des opérations de l'USS Vincennes

Le Capt William Rogers va donner l'ordre de tirer deux missiles surface-air RIM-66 en direction du vol 655 d'IranAir, ne lui laissant aucune chance d'en échapper.

 
 

Les corps des victimes repêchées sont reconnus par les familles alors que le "grand Satan" américain est partout montré du doigt et condamné moralement. Il y a 66 enfants parmi les 290 morts.

 
 
 

La douleur est celle de tous les iraniens et les obsèques reflètent la communion générale de tout un peuple.

   
 
   
 
 

Les Etats-Unis "ont regretté" la perte de vies humaines innocentes, mais n'ont jamais admis d' erreur ni accepté la responsabilité de la tragédie. Ils ne se sont jamais excusés. Georges Bush, vice-président, précisa même: "Je ne présenterai jamais d'excuses au nom des États-Unis, que m'importe les faits". En 1996, les autorités américaines acceptèrent de payer 61,8 M$ aux 248 victimes (300 000 $ par personne) après que l'Iran eut porté le cas devant la Cour internationale de justice.

Les hommes du "Vincennes" ont été décorés du "Combat Action Ribbon" pour l'accomplissement de leur mission en zone de combat et le Capt Will Rogers a été récompensé de la Legion of Merit en tant que commandant de l'USS Vincennes.

 

A chaque date anniversaire, les familles viennent se recueillir sur les lieux du drame. Elles n'oublient pas.

 
   

Quelques liens:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_655_Iran_Air

http://www.mondialisation.ca/le-jour-ou-les-etats-unis-ont-abattu-le-vol-655-diran-airlines/5392539

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/airbus-iranien-290-victimes-de-la-13917